Nous sommes le 27 juillet 2016, et à 9 jours des Jeux Olympiques, j’avais envie de parler de choses positives, alors je vais faire un #ThrowbackThursday anticipé : petite plongé dans mes souvenirs de JO (1ère partie).

Séoul 1988 : le découverte

Pour moi les jeux olympiques riment avec découverte et sports “exotiques” et aucune des éditions que j’ai suivi n’a autant représenté celà que ma première expérience avec les jeux d’été. Je n’avais pas encore 10 ans et si j’avais déjà regardé du sport à la télé (du foot principalement) je n’avais pas encore conscience de ce dont j’étais témoin et mes souvenirs de l’époque sont donc très vagues. Je me souviens très bien où j’étais et comment j’ai suivi les jeux, mais rien de leur contenu. Pas même de Ben Johnson ou de l’équipe tunisienne de foot… juste un kaléidoscope de couleurs et de sports. Mais l’un d’entre eux ma marqué plus que les autres : le hockey sur gazon ! Je me souviens d’avoir été marqué et fasciné par cette découverte (encore une fois même si je ne comprenais pas tout). De Séoul 88 je garde donc surtout le souvenir d’avoir découvert le hockey et d’une grand fête sportive en mondiovision.

Barcelone 1992 : mes premiers jeux “en connaissance de cause”

En 1992 j’étais au collège et ma conscience et culture sportive a déjà commencé à bien se développer. Je venais de suivre mon premier Euro et presque complété mon premier album Panini (en 1990, pour le mondial Italien je collectionnais plutôt les couvertures de pot de yaourt Délice qui n’avait pas encore rencontré Danone)… Ce ne sont pas encore les jeux dont j’ai les souvenirs les plus fraits mais tout de même, j’en garde d’excellents souvenirs qui me marqueront à jamais.

C’était d’abord ma première cérémonie d’ouverture et ce qui m’a le plus marqué c’est l’allumage de la flamme olympique : la plus cool à ce jour.

Vous ne trouvez pas ? Et pour ne rien enlever au mythe, même si on le ne voit pas sur ces images, l’archer espagnol avait raté sa cible ! Ça avait fait le tour des JT le lendemain avec l’image de la flèche qui retombe derrière la torche géante. On nous avait expliqué qu’il avait réussi plus de 1 000 fois à l’entrainement et que les organisateurs avaient tout de même prévu un mécanisme de secours au cas où il raterait sa cible ! Peu importe. C’était et ça restera un moment magique pour moi et il sera très très difficile de faire mieux comme technique d’allumage de la flamme.

Lors de cette cérémonie, la première post chute du Mur, j’assistais aussi à ma première parade des nations avec notamment une équipe unique d’Allemagne et les membres de l’ex-URSS regroupé dans une “équipe olympique unifiée” sans oublier aussi le retour des Sud-africains dans le sport mondial après des décennies d’exclusion en raison de l’Apartheid.

Barcelone 1992 c’était aussi et surtout ma première bonne dose de condensé de sports : la découverte du tir à l’arc (décidément), du water-polo, de la natation synchronisée, du Badminton, ainsi que la magie de la Dream Team et l’ouverture des jeux aux pros, la naissance des Bargeots, le sacre de la jeune Jennifer Capriati au tennis (16 ans à l’époque)… Mais, les 3 moments qui m’auront le plus marqué viennent tous de l’athlétisme :

Il y a d’abord la victoire de Marie José-Perec :

Puis il y a la chute de Gail Devers sur la dernière haie, alors qu’elle était largement en tête, lors de la finale du 100m haie dont elle était la grande favorite :

https://www.youtube.com/watch?v=U89aVhmt7Ic

Aussi bien gravé dans ma mémoire, une image que vous avez sans doute tous vu un jour : la blessure du britannique Derek Redmond en pleine course, qui ne voulait pas voir sont rêve olympique s’achever ainsi et qui, aidé par son père venu des tribunes pour le soutenir, tenait absolument à terminer la course… sous les applaudissements de tout le public :

L’esprit olympique est là dans cette image.

Enfin, last but not least, mon souvenir le plus marquant des jeux de Barcelone est la victoire historique de l’algérienne Hassiba Boulmerka sur le 1500m féminin. Elle avait apporté à l’Algérie le premier titre olympique de son histoire ! Plus que la performance, sa réaction à l’arrivé et sa surtout son mulet typique de l’époque sont inoubliables !

(à suivre…)

Sinon côté actu sportives et olympiques du jour :

Le montant des primes que reversera l’Etat français pour chaque médaille remportée vient d’être annoncé et elles vont de 13 000 € pour une médaille de bronze à 50 000 € pour le titre olympique…

…Alors que les athlètes sud-coréens, quant à eux, seront exemptés de service militaire en cas de médaille !

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) installe des bureaux temporaires à Rio pour traiter rapidement des éventuels dossiers de dopage ou autres affaires durant les Jeux.

Un coup africain est-il en train de se préparer, avec la bénédiction de FIFAntino, pour faire tomber Hayatou ?

Bolt a partagé le premier teaser du film documentaire I AM BOLT :

En parlant de Bolt, voici un article intéressant sur les propriétés physiques qui pourraient expliquer pourquoi il court si vite.

NBC, le diffuseur officiel des jeux aux USA (et l’un des principaux financeurs des JO), a demandé aux organisateur de la Cérémonie d’Ouverture de déplacer le passage prévu de la délégation américaine lors de la Parade des Nations afin qu’ils apparaissent vers la fin et maximiser ainsi leurs audiences. L’ordre de passage étant définit selon le nom officiel du pays en portugais (Estados Unidos), le passage de la délégation américaine est donc prévu dans la première partie de la parade. Le pire dans cette histoire, c’est que NBC diffusera la cérémonie en différé aux USA (toujours pour maximiser l’audience en prime time) : qu’ils coupent la séquence et la mettent à la fin !

L’un des grands absents des JO, le sauteur en hauteur italien Tamberi, qui s’est blessé il y a deux semaines lors du meeting Herculis, reste positif a déjà un nouvel objectif clair :

https://www.instagram.com/p/BIYBgBTAIjv/

Pour revenir un peu sur la polémique d’hier sur l’équipementier de la délégation tunisienne, le Président du CNOT s’est “expliqué” hier sur la Radio Shems FM. Je vous laisse découvrir ses “explications” et le ton qu’il emploie, et dites-moi si c’est l’attitude de quelqu’un qui n’a rien à se reprocher (I’ll leave it to that) :

Quoi de neuf au Brésil ?

J’ai oublié de vous en parler hier, mais la belle-mère de Bernie Ecclestone, le “grand argentier de la F1” comme on l’appelle, a été kidnappée au Brésil. Les kidnappeurs réclament $36 million.

L’image du jour

En voyant la photo de cette bénévole face au président du CIO, je me suis dit la même chose que la légende de celle-ci :

Quelle tête elle fera lorsqu’elle sera face aux sportifs stars de ces JO ? 😉

Le chiffre du jour : 0

L’infographie du jour #1

L’infographie du jour #2

Vous savez combien les joueurs vont toucher de ces sommes ? Presque rien (pour ne pas dire rien). Les clubs et les agents se partagent le magot et sont les seuls qui profitent du système de transfert. C’est la principale raison pour laquelle il faut lutter pour mettre fin à ce système et le remplacer, par exemple, par un système de trade (échange de contrat) qui, non sans avoir ses propres défauts, est bien plus juste et surtout plus profitable pour les joueurs que le modèle actuel.

Je n’arrive toujours pas à comprendre comment les joueurs acceptent toujours cela et ne se mobilisent pas pour mettre fin à ce système qui leur fait perdre énormément d’argent et les réduits presque à des esclaves. En fait si, j’ai ma petite idée…

La Citation du jour

[blockquote cite=”Usain Bolt” float=”no-float” align=”left”]I know the sport needs me to win — and come out on top.[/blockquote]

Il n’y a pas que le sport dans la vie

Je suis tombé sur GIF assez bluffant :

Info #GoT : Un redditeur a une théorie assez intéressante sur Ser Jorah Mormont (Spoiler Alert : ne cliquez que si vous avez terminé la Saison 6).

À demain !…


Crédit image de couverture : @Olympics sur Instagram.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.