La Lutteuse Marwa Amri a offert à la Tunisie sa seconde médaille de ces Jeux (le 2ème en Bronze) grâce à sa victoire face à l’azérie Yulia Ratkevich, médaillée de bronze à Londres (2012) et lors des derniers championnats du monde (2015). Il s’agit de la 12ème médaille olympique de l’histoire de la Tunisie, la 3ème d’une sportive tunisienne et c’est la première fois que 2 femmes remportent une médaille lors de la même édition des jeux. Marwa Amri entre aussi dans l’histoire en devenant la première africaine médaillée olympique en Lutte Féminine alors que la Lutte devient le 5ème sport à nous apporter une médaille olympique.

Menée 0-3 durant le combat, Marwa n’a rien lâché pour retourner à la situation en trois temps face à la championne du monde 2009 : elle est d’abord revenu à 1-3 en début de seconde période en profitant du jeux passif de son adversaire avant de commence à la fatiguer et la bousculer de plus en plus jusqu’à la faire sortir de la zone de combat (2-3) pour enfin finir par la faire craquer grâce à une magnifique projection à 4 secondes de la fin lui valant 4 pts :

C’est un bel exploit qu’a réussi là Marwa Amri après avoir débuté la journée face à la triple championne olympique et décuple championne du monde Japonaise (0-11). Dans beaucoup de sports, tomber face à un tel palmarès dès le premier tour lorsqu’on a le profile d’une Marwa peut sembler comme un mauvais coup du sort après tous les efforts fournis pour aller aux JO ; mais pas en lutte… C’était certainement un “blessing in disguise” car ici le bronze ne se joue pas entre les 2 perdantes des demi-finales mais via un mini tableau éliminatoire qui regroupe toutes celles qui ont perdu face aux deux finalistes. Marwa ne s’est donc pas laissée abattre pas ce “coup du sort”et a su saisir sa chance et profiter de l’occasion pour aller battre une turque en demi-finale pour le bronze (3-2) avant d’aller cherche sa médaille aux tripes lors du combat final.

Comme je vous le disais avant les jeux, parfois, être en forme et bien préparé ne suffit pas et il faut un peu de chance et un bon tirage pour aller décrocher un podium ; et le parcours de Marwa hier en était le parfait exemple !

Après les désillusions de Habiba et Oussema, beaucoup ont pensé que c’en était fini des médailles tunisiennes à Rio et Marwa nous a donné une bonne leçon aujourd’hui : il ne faut jamais rien lâcher et se battre jusqu’au bout !

Milles Bravos et Mercis à elle !