Bienvenue à ce douzième et dernier jour des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 ! Vous retrouverez ici toutes les informations importantes de cette journée : Les épreuves à ne pas rater, le programme et les résultats de la #TeamTN ainsi que les meilleurs moments. Ce post sera mis à jour tout au long de la journée.

Comment suivre et regarder les Jeux Paralympiques (TV/Internet)

Voici une sélection des principaux diffuseurs des Jeux Paralympiques 2020 (liste complète ici) avec leur couverture prévue (horaire à titre indicatif, ils peuvent changer d’un jour à l’autre) :

Télévision :
En Tunisie : Bein Sport MENA (a priori pas de directs, résumés quotidiens uniquement)
En France : France 3France 4 (en direct de 6h à 14h) et la Chaine L’Equipe (résumés quotidiens uniquement)
En Italie : Rai Due (en direct de 1h à 9h) Rai Sport+ (en direct de 9h à 14h)
En Espagne : Teledeportes (en direct de 1h à 14h)
En Allemagne : ZDF & ARD (Das Erste) (en direct de 8h à 14h)
En Autriche : ORF & ORF SPORT+ (a priori pas de directs, résumés quotidiens uniquement)
En Angleterre : Channel 4

Streaming :
Sur la chaine Youtube de l’IPC : @Paralympics

Mis à part le site officiel de Tokyo 2022, sur Twitter vous pouvez bien évidement me suivre :

et, pour l’actu de la #TeamTN, je vous conseille aussi fortement de suivre Marwen Ben Lamine @MBLAMINE, Bayrem Knaissi @Kbayrem, l’équipe EttachkilaTN @EttachkilaTN et Rafik @Rafik un tunisien vivant au Japon.

Comprendre les classifications

Voici une explication des différentes catégories de handicap en Athlétisme, Tennis de table et Triathon, sports qui concernent la délégation tunisienne (source : Wikipédia) :

L’Athlétisme est ouvert aux athlètes ayant un handicap physique, intellectuel ou visuel. Les épreuves sont catégorisés par une lettre (“T” pour la course, Track en anglais, “F” pour les lancers ou sauts, Field en anglais), suivie d’un nombre qui indique la nature et le degré du handicap :

  • 11 à 13 : handicap visuel. “11” signifie une cécité totale. Pour les courses du 100 mètres au 800 mètres, les athlètes aveugles courent avec un guide qui s’assure qu’ils ne sortent pas de leur couloir.
  • 20 : handicap mental
  • 31 à 38 : infirmité motrice cérébrale. Les catégories 31 à 33 recouvrent la quadriplégie (selon la lourdeur du handicap, “31” étant le handicap le plus lourd). Les athlètes catégorisés 34 ou 35 sont handicapés à divers degrés des bras et des jambes ; un athlète catégorisé 34 peut être en fauteuil roulant, mais pas un athlète catégorisé 35. Les athlètes catégorisés 36 sont atteints d’athétose ou d’ataxie, et peuvent marcher et courir sans support (bien qu’avec difficulté). La catégorie 37 est celle d’une hémiplégie moyenne ou minimale ; l’athlète marche et court aussi sans support (en boitant). La catégorie 38, pour les handicaps les moins lourds, recouvre une hémiplégie, diplégie, athétose ou ataxie « minimale ».
  • 40 à 46 : amputation et « les autres ». La catégorie 40 est celle des athlètes nains. Il n’y a pas de catégorie 41. Les athlètes catégorisés 42, 43 et 44, amputés jambe, courent nécessairement avec une prothèse ; celle-ci est permise mais non obligatoire pour les catégories 45 et 46. Les athlètes catégories 45 ou 46 sont amputés des deux bras (45) ou d’un seul (46), ou souffrent d’un autre handicap au tronc (46), mais d’aucun handicap au niveau des jambes. Par exemple, le Sud-Africain Oscar Pistorius, amputé des deux jambes, participe aux épreuves de la catégorie T44, et porte des prothèses.
  • T51 à 54 : athlètes en fauteuil roulant (épreuves de course). La catégorie 51 désigne le niveau de handicap le plus lourd (peu ou pas de mouvement des jambes et du torse, problèmes d’équilibre sévères, couplés à un handicap aux mains ou aux bras), et 54, le moins lourd (pas de handicap aux bras).
  • F51 à 58 : athlètes en fauteuil roulant (épreuves de lancer). Le principe est le même, mais avec une gamme de distinctions plus élargie.

En Tennis de table, les athlètes sont classés selon la nature et le degré de leur handicap. Il y a onze catégories, et donc potentiellement jusqu’à 44 épreuves paralympiques (individuelles hommes, individuelles dames, doubles hommes, doubles dames). En pratique, certaines catégories sont fusionnées ; ainsi, aux Jeux de 2008, il y avait une épreuve conjointe pour les catégories 4 et 5 pour les hommes en individuel, ainsi que pour 9 et 10 ; de même pour les catégories 6 et 7 pour les dames.

  • 1 à 5 : joueurs en fauteuil roulant. Les athlètes de catégorie 1 ont les handicaps les plus lourds, qui affectent sévèrement leurs bras aussi bien que leurs jambes. Les athlètes de catégorie 5 n’ont aucun handicap du tronc ou des bras, mais uniquement de la partie inférieure du corps.
  • 6 à 10 : joueurs debout, ambulants. La catégorie 6 désigne des handicaps lourds, affectant l’équilibre, le bras tenant la raquette, et les jambes à la fois. Les athlètes de catégorie 10 ont par exemple des troubles d’équilibre minimaux, ou une amputation partielle d’un bras.
  • 11 : handicapés mentaux.

En Triathlon (source : Tokyo 2020), les athlètes concourent dans six catégories en fonction de la nature et de l’étendue de leur handicap. Dans la catégorie assise (PTWC), les athlètes utilisent un handbike (vélo à main couché) pour l’épreuve cycliste de la compétition et un fauteuil roulant pour l’épreuve de course à pied. Dans les catégories debout (PTS2-5), ils peuvent utiliser des dispositifs fonctionnels, tels que des prothèses de jambe, et des modifications sur les vélos sont également autorisées. Dans la catégorie des déficients visuels (PTVI), les athlètes sont assistés d’un guide du même sexe pendant toute la durée de la compétition. Après les Jeux de Rio en 2016, le nombre de classifications est passé de six à neuf. 

Pour plus d’informations sur le sujet :

Les sports au programme de la journée

Légende

A partir du second jour, les sports qui débuteront seront indiqué en gras et vert et les sports dont ce sera le dernier jour seront indiqués en gras et rouge.

Athlétisme, Badminton, Basketball fauteuil, Tir et Volleyball assis.

Les épreuves et finales à ne pas rater

22h30 (sam 04/09) – Athlétisme – Débuts des marathons

01h00 – Badminton – 7 finales

02h00 – Volleyball assis (F) – Finale Etats-Unis/Chine

02h00 – Basketball fauteuil (H) – Match pour le bronze Espagne/Grande-Bretagne

03h30 – Tir – Finale du 50m carabine couché R6-mixte SH1

04h30 – Basketball fauteuil (H) – Finale Etats-Unis/Japon

12h00 – Cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques de Tokyo

#TeamTN : Le programme des tunisiens

Légende

🕛 Heure prévue de l’épreuve
ℹ Notes & précisions
⭐ Médailles en jeu ce jour-là.

🕛 22h50 (sam 04/09) – Athlétisme

Wajdi Boukhilli & Hatem Nasrallah Marathon T12 (finale) ⭐
Hatem : 4ème
Wajdi : 6ème
Hatem, qui participait à ses 2ème Jeux, a terminé la course en 2h29:55 (+8:12 du leader et à +1:54 du podium). Il n’avait pas pris part au 5000m il y a quelques jours pour raison de santé et s’était classé 11ème du Marathon à Rio en 2016. Quant à Wajdi, dont c’était sa première participation aux Jeux et qui lui avait pris part à ce même 5000m où il s’était classé 6ème, termine aussi ce marathon à une prometteuse 6ème place. Ils ont longtemps étant dans le groupe de tête puis de chasse derrière le leader et donc en course pour une médaille avant de ne “craquer” que dans les derniers kilomètres.

Les meilleurs moments et faits marquants de la journée

RDV en fin de journée pour les temps forts…